L’Orange Mécanique, plus Austin que Stanley

Le bar

Jeudi soir, LE soir des after-works, des soirées étudiantes, on doit sortir, il le faut. Mais la sempiternelle question revient : où ? Envie de ne pas trop dépenser, de ne pas aller trop loin, envie de musique, de pouvoir se replier facilement ailleurs… On me souffle l’Orange Mécanique. Quelques recherches plus tard, il semble « fiter » parfaitement aux envies du moments.

19h30. Déjà pas mal de gens devant en train de fumer. On entre dans ce vaisseau tout droit sorti des années 60-70 aux nuances orangées, entre le rétro et le psychédélique, vinyles au mur, tendance rock bien installée. On trouve une petite table, l’ambiance est déjà bien animée, on se faufile jusqu’au bar, on commande et on comprend ce qui contribue au succès de l’endroit (outre la déco vraiment peu ordinaire) : le prix des conso ! 1.5 €le Ricard ou encore 2.5 € la pinte en happy hours… première réaction : on reviendra.

Le bar continue de se remplir jusqu’à 21h (fin de l’happy hours) puis doucement le nombre de fêtard se stabilise, pour apporter ce qu’il faut de chaleur et de contact à l’Orange Mécanique. On campe un bon moment ici, aux sons rocks du Dj, ce bel homme.

Moi qui rêvais avoir eu 20 ans en mai 68, ici c’est tout comme, les pattes d’eph en moins.

 

HH 18h à 21h Pinte à 2.5 €, Verre de vin/ Ricard à 1.5 €

Pinte de bière 4 €

Cocktails 4-6 €

Ricard 3 €

Où ? 72 bis rue Jean-Pierre Timbaud, XIer. Métro : Parmentier / Couronnes 

Quand ? Du lundi au dimanche de 15h à 2h

1 commentaire

Laisser un commentaire