[Street Food] Florence Kahn dans le marais

Et voilà, c’est fini. Quoi donc ? Notre petite vie dans notre cocon jaune au cœur de Châtelet, ce cocon perché avec sa terrasse si parfaite pour toute nos soirées, brunchs et apéros. Après 4 ans passés dans ce nid douillet, direction un appartement d’adulte avec des pièces qui ferment ! Je vous en parle très vite à travers une nouvelle rubrique que j’avais envie d’ouvrir depuis un moment.

Avant ce changement de quartier, on s’est rendu à l’angle de la rue des Ecouffes et de la rue des rosiers, en plein marais. C’est à cet endroit que ce trouve la jolie boulangerie-traiteur Florence Kahn avec sa superbe façade en mosaïque bleue, reconnaissable entre toutes, classée Monument Historique de Paris. Ici c’est un peu le temple de la cuisine yiddish où l’on retrouve le côté boulangerie, pâtisserie mais aussi traiteur.

où manger pas cher paris

A l’heure du déjeuner, vous pouvez également craquer pour les falafels de l’As du falafel et vous embarquez pour une attente assez longue, ou goûter aux big pletzel de Florence à base de pain au pavot garni sur plusieurs étages de caviar d’aubergine, poivrons, tomates, concombres, cornichons aigre-doux, pikel, pastrami ou dinde. On opte pour la formule à 13€ qui compte le big pletzel, une pâtisserie et une boisson. Parfait pour les gros mangeurs !

Au moment de choisir le dessert, c’est un peu le monde des merveilles qui s’étale sous vos yeux : gâteau au fromage blanc (aux pistaches, raisins, framboises, myrtilles ou citron), strudel aux pommes caramélisées, vatroushka…

On peut se poser en terrasse en observant les passants, mais on décide de se poser dans le Jardins des Rosiers, juste à côté. Un déjeuner sur le pouce qui cale bien les plus gourmands !

//Florence Kahn//
Prix ? Pletzel 8€, Desserts 4€, Formule 13
Où ? 24, rue des Ecouffes  – Paris 4e. Metro : Saint-Paul (L 1), Hôtel de ville (L11)
Quand ?  Du mercredi au dimanche de 10h à 19h

 

où manger pas cher paris

où manger pas cher paris

où manger pas cher paris 

Soyez le premier à laisser un commentaire