Ballroom, le repère souterrain des amateurs de cocktails

Nos cocktails

Le Ballroom… Voilà 6 mois que le fameux 4e bar de la toute aussi fameuse bande du Prescription and co a ouvert, et on y traîne enfin nos escarpins avec Nad. On a repoussé maintes fois pour cause de sortie entre potes (évitons de débarquer en masse, les « coins » sont aménagés pour 6-8 max), pour cause de trop beau temps (s’enfermer dans une cave, bof) ou même pour cause de fin de mois difficile (oui à partir du 15 du mois, et alors ?).

Rdv 20h devant l’entrée. En parfaites novices on entre au Beef Club… raté. « L’entrée c’est à côté, là, la porte noire ». Comme les 3 premiers bébés de la bande, le Ballroom se cache, il faut le mériter, le désirer. On tire la porte, petit escalier métallique en colimaçon, murs décrépis, tuyaux apparents… une descente à la cave en somme. Seules les petites bougies posées sur les marches assurent la chaleur du lieu, et nous confirment que nous sommes sur la bonne voie. Dernière marche, fin du périple, tout le monde descend ! En bas de l’escalier, un fauteuil, seul, comme s’il attendait le mauvais élève punie par la maîtresse. Bizarre.

2 pas en avant, on prend sur la droite et… ON Y EST ! L’endroit est sombre, calme, cosy, on regarde partout, on admire la déco très dandy tout en cherchant une place. Les 2 barmans, charmants, nous propose de rester au bar, histoire de discuter avec eux. Pas de bol, 2 places nous appellent, pour nous offrir ce moment entre filles que l’on était venues chercher. On s’installe, on s’extasie sur les fauteuils, sur la population, sur la carte… Bref, on est conquises. On parcours la carte des cocktails, toujours originaux, toujours recherchés. Ce sera Marie Lou pour Nad et Concombre fumant pour moi. Très bons, parfaits, l’extase.

On savoure, on papote, on discute plus sérieusement, et on se rend vite compte que nos verres sont vides. On décide, à regret, de limiter les dépenses. Et comme pour justifier notre choix, on se dit aussi que l’on fumerait bien une petite clope en terrasse. Alors direction L’imprimerie !

 

P.S : On préférera un soir de début de semaine pour profiter pleinement de l’endroit… et de sa copine !

 

Cocktails de 12 à 15 €

Où ? 52, rue Jean-Jacques Rousseau, Ier. Métro : Les Halles / Louvre Rivoli

Quand ? Du lundi au dimanche de 19h à 2h

4 commentaires

  • Répondre septembre 21, 2012

    Aurore

    Dis donc c’est sombre et tout petit , mais ça me donne très envie de le découvrir !

    • Répondre septembre 21, 2012

      Julie

      Merci !
      Effectivement les photo ne rendre pas hommage au lieu ! 🙂 La lumière est tamisée (donc sans flash c’est très compliqué) et la salle n’est pas si petite au final. Il y a 3-4 tables de 2 à 4-5 personnes devant le bar (histoire d’admirer la dextérité du barman) et encore quelques tables à gauche du bar. Mais je te conseille quand même d’y aller en début de soirée en début de semaine pour être quasi-sûre d’avoir une table.

  • […] si vous voulez poursuivre la soirée, vous enivrer doucement et danser, descendez au Ballroom […]

  • […] apaisantes apporte un accent scandinave. Ca vous rappellera sans doute l’atmosphère du Ballroom, du Fish Club ou même du Café Pinson […]

Laisser un commentaire